2 outils pour découvrir les couleurs de votre palette

 

Voici le troisième article de la série Créer la palette de couleurs de votre site web sans prise de tête. Il est temps de choisir vos couleurs !

 

Créer sa palette de couleurs n’est pas si évident… L’erreur qui est souvent commise est de choisir les couleurs qui plaisent et c’est tout. Le problème avec cette méthode, c’est que vous risquez de changer d’avis tous les 10 du mois…

Il est temps d’arrêter tout ça !

Le but de cette série d’articles est de vous donner les connaissances dont vous avez besoin pour créer une palette de couleurs qui vous ressemble et ne vous fera jamais défaut. Pour retrouver les articles précédents, c’est simple, il vous suffit de cliquer :

  1. dans le premier article, nous avons vu les 5 types de palettes de couleurs efficaces pour votre site web et les spécificités de chacune.
  2. dans le deuxième article, je vous ai présenté de quelle façon se structure une palette de couleurs, le nombre de couleurs dont vous avez besoin, ainsi que le rôle de chacune d’elles.

Si vous n’avez pas encore lu ces articles, allez-y, je vous attends ici pour vous présenter le troisième article de cette série consacrée aux couleurs de votre site web.

C’est bon pour vous ?

Ok, alors dans ce dernier article, je vais vous montrer 4 façons de créer une palette de couleurs hyper efficace.

Mais avant cela, voyons comment définir une couleur, les différences entre les couleurs en ligne et imprimées afin que vous puissiez faire votre choix en toute connaissance de cause.

 

Comment définir une couleur ?

Le problème avec les couleurs, c’est qu’il y a une part d’interprétation. Rappelez-vous ce moment… Vous êtes dans un magasin de bricolage, pour choisir la peinture de votre futur salon. Vous montrez fièrement ce pot de peinture qui est d’un joli bleu pour vous et votre conjoint s’écrit “oh non, pas vert…” oups… Ca va être difficile de tomber d’accord 😉

Bref, tout ça pour vous dire que nous percevons tous les couleurs différemment. C’est pour cette raison que dans mon métier (et dans bien d’autres évidemment), on utilise d’autres méthodes pour définir précisément les couleurs.

 

Méthode 1 : le code hexadécimal

Un code hexadécimal (ou hexcode) est constitué d’une suite de 6 chiffres / lettres, précédée du signe #. Il est utilisé pour définir les couleurs web.

Les deux premiers éléments indiquent l’intensité de rouge contenu dans une couleur, les deux suivants donnent la même indication pour le vert et les deux derniers éléments nous informent sur l’intensité de bleu.

Pour résumé, il définit la quantité de chacune des trois couleurs (rouge, bleu et vert) dont vous avez besoin pour créer la couleur que vous souhaitez. Par exemple, si vous voulez un vrai rouge, l’hexcode serait #ff0000, si vous voulez un vrai vert ce sera #00ff00, et pour un vrai bleu #0000ff.

Chaque couleur web a son propre hexcode unique.

 

Méthode 2 : RVB

RVB pour Rouge, Vert et Bleu, les mêmes couleurs dont nous avons parlé précédemment. Tout comme l’héxacode, le système RVB permet de créer des couleurs web en combinant les couleurs rouge, verte et bleue à des degrés divers.

Cela fonctionne de la façon suivante : un chiffre entre 0 et 255 sera attribué à chacune des couleurs. Ce chiffre représente l’intensité, 0 étant l’intensité la plus faible, et 255 la plus forte. Cela signifie qu’un vrai rouge serait 255, 0, 0, un vrai vert serait 0, 255, 0 et un vrai bleu serait 0, 0, 255.

Lorsque les trois couleurs sont affichées à leur pleine intensité (255), le résultat est un blanc pur, lorsque les trois couleurs sont combinées à la plus faible intensité (0), le résultat est du noir pur.

 

Méthode 3 : CMJN

Maintenant que nous avons vu les codes pour les couleurs web, penchons-nous sur le print. Pour vos projets imprimés (flyers, cartes de visite, …), vous utiliserez ce système.

CMJN signifie : Cyan, Magenta, Jaune et Noir. Vous remarquerez qu’il s’agit des couleurs que vous mettez dans votre imprimante. Un pourcentage est attribué à chaque lettre, cela permet de spécifier la quantité d’encre à ajouter (pour chacune des 4 couleurs) pour obtenir la couleur souhaitée.

Assurez-vous d’avoir les valeurs CMJN pour chacune des couleurs de votre palette, votre imprimeur en aura sans doute besoin.

 

Méthode 4 : PMS

Bien que le système CMJN soit conçu pour les impressions, il peut tout de même y avoir de nombreuses variations dans la couleur finale. Cela provient des différences entre les imprimantes et les encres utilisées.

Pour vous assurer d’obtenir les couleurs voulues (peu importe le prestataire que vous choisissez) je vous conseille d’utiliser la méthode PMS.

PMS signifie Pantone Matching System. C’est un système qui a été créé pour standardiser les couleurs d’impression, peu importe les outils utilisés.

Pour trouver les équivalents PMS des couleurs de votre palette, vous pouvez utiliser un convertisseur de couleurs comme celui-ci.

 

A présent, il est temps de créer votre palette de couleurs !

 

Colourlovers

Sur le site Colourlovers, vous trouverez une communauté de passionnés de couleurs qui créent et partagent des palettes de couleurs, des motifs. Que vous ayez besoin d’inspiration ou que vous ayez déjà une idée de ce que vous voulez, ce site pourra vous être utile !

Une fois que vous êtes sur la page d’accueil du site, cliquez en haut à gauche sur “browse palettes” ensuite, vous pourrez utiliser la fonction recherche en cliquant sur le bouton rouge “Search”. A partir de là, vous pourrez faire une recherche par mot-clé ou par couleur.

 

Mot-clé

Pour votre recherche par mot-clé, vous pouvez utiliser les mots qui décrivent votre marque. Cela vous donnera un excellent point de départ.

Un code hexadécimal

Si vous avez déjà en tête une couleur que vous souhaitez intégrer à votre palette, vous pouvez entrer le code hexadécimale dans le filtre de recherche et parcourir les différentes palettes intégrant cette couleur.

Associez ce que vous avez appris dans le premier article de cette série  avec les suggestions proposées sur COLOURlovers pour obtenir .votre palette idéale en un rien de temps.

 

Adobe Color

Adobe Color fait partie de mes outils préférés. Je l’utilise très souvent lorsque je dois créer une palette de couleurs pour mes clients. En allant sur leur site, vous trouverez une roue chromatique et les différents types de palettes à votre disposition (monochrome, triade, complémentaire, …)

En fonction du type de palette que vous souhaitez créer, l’outil modifiera automatiquement la roue chromatique pour ne vous proposer que les combinaisons de couleurs correspondant. Vous pouvez, ensuite ajuster les couleurs et trouver la palette de couleurs qui vous convient.

 

Utilisez une photo

Et voilà la fonctionnalité que je préfère… Créer une palette de couleurs à partir d’une photo.

Je suis certaine qu’il vous est déjà arrivé de tomber sur une photo qui résume particulièrement l’essence de votre marque, ou encore le style que vous recherchez. Le problème, est : comment construire un univers visuel, uniquement à partir d’une photo ?

Tout simplement, en transformant cette photo en palette de couleurs !

Voici comment faire : cliquez sur le lien Extraire le thème et téléchargez votre photo. Une fois fait, vous obtiendrez une proposition de palette de couleurs.