5 erreurs que vous commettez peut-être avec votre “email de bienvenue”

 

Avant de commencer, j’aimerais que vous ayez deux informations à l’esprit :

  • Vos abonnés sont les plus engagés dans les 48 heures qui suivent leur inscription.
  • Les emails de bienvenue ont les meilleurs taux d’ouverture de 50 à 60% en moyenne.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Que votre email de bienvenue doit être particulièrement bien soigné.

Dans cet article, je vais vous guider à travers les erreurs que je vois le plus souvent dans les emails de bienvenue, afin que vous les évitiez et les corrigiez.

 

Erreur #1 : votre email de bienvenue ne montre pas pourquoi vous êtes la meilleure personne pour les aider

Voici une question qui revient souvent : “Audrey, je n’ai rien qui montre en quoi je suis la personne idéale pour aider mes abonnés – je me lance tout juste. Comment faire ?”

Votre email de bienvenue est l’un des premiers points de contact d’un internaute avec votre marque. Evidemment, il y a vos articles, vos publications sur les réseaux sociaux, vos vidéos, mais ces “points de contact” ne nécessitent pas d’actions particulièrement de la part de l’internaute. Il n’y a pas de “transaction”.

La première transaction, c’est l’internaute qui vous donne son adresse e-mail en échange de votre cadeau d’inscription. Mais une fois que cela est fait, pourquoi devraient-ils rester abonnés à votre liste de diffusion ? Euh … pour les mises à jour ? Ok, mais pourquoi vos infos alors que des dizaines de milliers d’entrepreneurs sont prêts à offrir de la valeur, à offrir du contenu, à échanger…

Sachez bien une chose, tout le monde part de zéro. Vous construisez votre crédibilité et votre présence en ligne en cours de route.

Cependant, vous ne pouvez pas attendre d’avoir une tonne de témoignage avant de mettre en place votre email de bienvenue. Vous devez leur dire pourquoi vous êtes le professionnel qu’il leur faut.

L’email de bienvenue est en quelque sorte comme une page à propos. Ce n’est pas vraiment à propos de vous ou de votre abonné, mais pourquoi vous êtes fait pour travailler ensemble.

Comment parvenir à leur faire comprendre que vous êtes la personne qu’il leur faut ? Vous pouvez le faire de trois façons :

  • Votre histoire personnelle (qu’est-ce qui vous a donné envie de faire ce que vous faites ?)
  • Le chemin que vous avez suivi (le même parcours que votre abonné pourrait avoir entrepris. Par exemple :  perdre du poids, surmonter la dépression post-partum, quitter votre emploi de salarié, voyager dans le monde et avoir un style de vie nomade, …)
  • Si vous avez des preuves de crédibilité, montrez-les !

Chacun de ces trois domaines contribue à convaincre que vous êtes le professionnel idéal. Vous n’avez pas besoin de tous les avoir.

 

Erreur #2 : votre email de bienvenue n’invite pas vos abonnés à échanger avec vous (ou si c’est le cas, ça sonne faux)

“Quelle est votre plus grande difficulté ?”

Je suis certaine que vous avez déjà lu un peu partout que vous deviez poser cette question à vos abonnés. L’objectif de cette question est d’inviter votre lecteur à partager ses pensées avec vous.

Et là, vous vous dites peut-être que vous posez cette fameuse question sur vos emails et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne suscite pas l’enthousiasme ! Je sais  et je vais vous dire pour quelle raison.

Vos abonnés ne sont pas idiots, ils sont abonnés à des dizaines de newsletters (comme vous peut-être) et à chaque fois, on leur pose la même question. “Quelle est votre plus grande difficulté ?”

C’est mon cas aussi et la plupart du temps je ne réponds pas. En revanche, je me rappelle parfaitement à qui j’ai répondu, les quelques fois où je l’ai fait. E vous savez ce qui m’a décidée ? Leur question ne semblait pas générique. Bien sûr il s’agit toujours d’un email automatisé, mais il y avait un peu plus d’authenticité dans leur façon de la poser. On a l’impression (fausse ou non) qu’ils veulent vraiment me connaitre et qu’ils se soucient vraiment des difficultés que je peux rencontrer. Ils ne posent pas cette question parce qu’on leur a dit de le faire, mais parce qu’ils y trouvent un réel intérêt.

 

Erreur #3 : votre message de bienvenue n’est aligné avec votre image de marque

Votre entreprise, votre marque à une voix. Votre voix, c’est le ton que vous utilisez pour communiquer avec votre audience, c’est la façon dont vous vous exprimez.

Et bien évidemment, cela se retrouve dans vos articles, vos emails et vos échanges avec vos abonnés. Les mots, le ton et le style que vous utilisez dans votre écriture en disent long sur votre marque.

Un internaute, avant de s’abonner à votre newsletter a probablement lu quelques articles de votre blog et c’est ce “vous” qui les a inciter à s’abonner. Le retrouve-t-il dans vos emails ? Ou ont-ils l’impression de découvrir une personne complètement différente ?

La plupart des gens bloquent complètement quand il s’agit d’écrire des emails. Mais, un email c’est juste comme un article de blog, c’est une extension de votre marque. Donc, il est essentiel que vous restiez cohérent.

Plus important encore, vous devez montrer que vous êtes confiant. Vous pouvez être excentrique, amusant, girly, sarcastique ou drôle, mais vous devez toujours, toujours être toujours confiant.

 

Erreur #4 : votre email de bienvenue ressemble à un au revoir

Vos abonnés se posent-ils ce genre de questions : Est-ce que j’aurai de vos nouvelles ? Est-ce que je n’aurai que des mises à jour ? Est-ce un au revoir ?

Votre email de bienvenue doit donner un aperçu du contenu qui suivra. Recevront-ils d’autres emails et à quelle fréquence ? Qu’y partagerez-vous ?

Un email de bienvenue est une conversation… c’est un dialogue.

 

Erreur #5 : votre email de bienvenue pose trop de questions

Aidez-moi en répondant à cette enquête !

Quel article de blog voulez-vous que j’écrive ?

C’est effectivement une bonne chose de poser des questions à vos abonnés, afin de répondre au mieux à leurs attentes, mais si vous demandez trop de choses au mauvais moment vous desservira. Cela peut même carrément être “répulsif”.

Réfléchissez également bien aux liens que vous placez dans votre email de bienvenue. Quels réseaux sociaux sont les plus importants pour vous ? Où voulez-vous que vos abonnés vous retrouvent ? Que voulez-vous qu’ils fassent  Choisissez vos liens en conséquence afin que votre abonné réalise l’action que vous souhaitez.