7 questions à poser au créateur de ton futur site web

Je veux te donner quelques clés qui te permettront de choisir le créateur de sites parfait pour toi et qui fera de la création et du lancement de ton site une aventure agréable. C'est parti !

 

La création de ton futur site web peut se dérouler comme dans un rêve ou bien comme dans un cauchemar… Et cela dépend beaucoup de la personne avec qui tu choisis de travailler.

J’en ai vu des clientes qui venaient vers moi après avoir travaillé avec une personne qui les regardait un peu de haut, en leur expliquant que ce n’était pas la peine qu’elles s’intéressent à ceci ou s’occupent de cela. Des personnes qui leur faisaient croire que la maintenance d’un site était un boulot de dingue qu’elles étaient incapables de faire et qui facturaient en conséquence.

Résultat des courses, certaines entrepreneures qui me contactent n’ont aucune information sur leur hébergement, les plugins utilisés, … C’est à peine si leur prestataire leur a laissé les accès à l’espace admin de leur site !

Je trouve ça particulièrement révoltant ! Ce n’est pas la conception que j’ai de mon métier, ni d’une relation client/prestataire. Parfois, on prend vraiment les gens pour des abrutis et ça m’horripile. Bref…

 

 

C’est suite à ces différents témoignages, que j’ai décidé d’écrire cet article. Je veux te donner quelques clés qui te permettront de choisir le créateur de sites parfait pour toi et qui fera de la création et du lancement de ton site une aventure agréable.

C’est parti !

 

Quel est son processus de création d’un site ?

Je te l’accorde, ce n’est pas forcément hyper intéressant… Quoique… Si on y réfléchit bien, le processus décrit les étapes que le concepteur de ton site te fera traverser, il est donc important que tu saches de quoi il s’agit.

En travaillant avec une personne qui a un plan te facilitera la vie et t’évitera de perdre du temps avec des tours et détours inutiles. De plus, il te permettra de rester focus, avec les tâches à accomplir et des deadlines à respecter. Ce n’est pas forcément glamour, mais ça permet de lancer ton site à la date prévue.

Plus le processus est simple, plus ton webmaster le connaît, mieux c’est 🙂

Pour ma part, j’utilise toujours le même processus, qui peut légèrement varier, en fonction des demandes / besoins de mes clientes, et qui est formalisé dans Asana.

 

Est-il possible de parler à un ancien client ?

Souvent, tu trouveras des témoignages, éventuellement un portfolio qui te permettront de te faire une première idée. Mais si tu as encore des doutes, n’hésite pas à demander s’il est possible d’échanger avec un ancien client.

Si ton potentiel prestataire est malin, il te donnera le contact d’un client avec qui tout s’est super bien passé et ce dernier sera sans doute dithyrambique. Si ce n’est pas le cas, il vaudra sans doute mieux passer ton chemin.

Si ton potentiel futur créateur de site débute tout juste, il est fort possible qu’il n’ait aucun contact à te donner. Dans ce cas, ton intuition et tes impressions seront tes meilleures alliées. On a tous débuter et il est important de savoir donner une chance aux autres. D’autant plus qu’un débutant facturera bien souvent moins cher 😉

 

Quelles sont ses disponibilités ?

Evidemment, plus un prestataire a de clients, plus les temps d’attente sont longs… Personnellement entre le premier rdv et l’accord, le démarrage concret ne se fait pas avant une à deux semaines et durant certaines périodes, il y a un mois d’attente. En généralement, cette période permet à mes clients de répondre à mon fameux questionnaire 🙂

De toute façon, je ne pense pas qu’il soit judicieux de se lancer dans la création de ton site sur un coup de tête ou dans un sentiment d’urgence. C’est un outil qui aura un rôle important à jouer dans ton entreprise. Donc prends le temps de planifier tout cela.

 

Sous-traite-t-il une partie de son travail ?

Pour cette question là, je n’ai pas vraiment de conseil à te donner, car c’est une question de préférence personnelle. Si tu as besoin de plus de choses que la réalisation d’un site (un logo, des illustrations, la rédaction de ton contenu, une police personnalisée, …), il y a fort à parier que ton prestataire aura besoin de s’entourer d’une équipe pour répondre à toutes tes demandes. C’est normal, personne n’est bon dans 100% des domaines. Je dirai que dans ce cas de figure, la sous-traitance est une bonne chose. Et bien souvent, ton potentiel prestataire t’en parlera dès le premier rendez-vous.

Ensuite, il existe un autre cas de figure qui est de sous-traiter l’ensemble de la prestation à un autre professionnel, généralement à l’étranger. Dans cette situation, je trouve tout de même intéressant que tu puisses avoir l’info et surtout que tu saches qui va effectivement réaliser ton site. C’est plus rassurant, même si tu n’échangeras pas directement avec cette personne.

Garde bien en tête que plus il y aura de personnes qui interviendra sur ton projet, plus les délais risquent de s’allonger. Donc si ton projet est urgent (ce qui n’est pas forcément bien), faire appel à un professionnel qui sous-traite n’est peut-être pas la meilleure solution.

 

Que se passe-t-il une fois que le site est terminé ?

Comme pour toutes les questions que je t’invite à poser, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Chacun est libre de travailler comme il l’entend et tous les clients ne sont pas à la recherche de la même prestation. La diversité est donc une excellente chose.

C’est à toi de savoir ce que tu veux faire. Si tu veux “maîtriser” ton site, pouvoir le mettre à jour, le modifier, comme bon te semble, je te conseille de demander à ce que ton site soit créé avec des outils simples et t’assurer qu’une formation te sera dispenser.

Si cet aspect technique de ton site te gonfle profondément, que tu rêves d’avoir, simplement, à envoyer un email avec tes demandes de modifications, mises à jour qui seront réalisées par un pro, alors tu pourras opter pour un système de maintenance. Bien entendu, tu devras prévoir le budget nécessaire.

 

Combien de modifications / révisions sont inclues dans le processus ?

C’est assez rare que la première version de site qui te sera présentée te plaise à 100%, tu auras sans doute des demandes d’ajustements. Certains prestataires encadrent le nombre de révisions possibles. Souvent, tu as le droit à 2 ou 3 cycles de révision.

Et si cela ne convient toujours pas, tu seras peut-être amenée à payer pour les modifications supplémentaires (soit un forfait, soit à l’heure). N’oublie donc pas de demander également le tarif horaire lors de ton premier entretien avec ton futur concepteur de site.

Pour ma part, je n’ai pas encore ressenti le besoin de limiter le nombre de révisions, car je n’ai jamais eu à faire plus de 2 cycles.

 

Recevras-tu bien tous les fichiers de ton site ?

Veille bien à être propriétaire de l’ensemble de ton site. Il est également important que tu aies votre propre compte d’hébergement, tes propres licences, sans que cela soit partagé avec le webmaster et / ou ses autres clients.

L’idée encore une fois est de rechercher ton indépendance et de pouvoir gérer les choses comme tu le souhaites. Soit en continuant à faire appel à ton prestataire, soit en gérant toute seule ton site ou encore en choisissant de travailler avec un autre prestataire.

On ne sait pas ce qui pourrait se passer, personne n’est attaché à vie à une entreprise…

Si ton prestataire potentiel t’indique que ce n’est pas possible, je t’invite à passer ton chemin.

 

Et voilà, je pense avoir fait le tour de la question avec toi. Si tu penses à d’autres questions, n’hésite pas à les partager en commentaire.

 

Si tu es prête à déléguer la construction de ton site pour développer rapidement et simplement ton entreprise en ligne, je peux t’aider. Tu trouveras toutes les informations ici !