Comment améliorer ton entreprise pour qu’elle t’apporte plus de joie et de liberté ?

Tu te sens dépossédée de ton temps et prisonnière de ton entreprise ? Voici 5 étapes pour améliorer ton entreprise.

 

Tu sais, ce qui m’a donné le coup de pied aux fesses qu’il me manquait pour oser créer mon entreprise est venu de mes enfants ! Je me suis lancée parce que je voulais être là pour eux. Pour te décrire un peu comment était notre vie quand j’étais salariée la voici :

  • Je partais à 6 heures de chez moi (mon fils dormait encore) et c’est mon mari qui l’emmenait à la garderie
  • Je travaillais (qu’est-ce que je m’ennuyais). Et ce qui m’agaçait le plus, c’est que j’étais dans une entreprise qui valorisait le présentiel. Cela signifie que même si j’arrivais à 8h, on me regardait de travers quand je partais comme une folle à 19h tapante, de peur de rater mon train…
  • J’étais stressée tout le long du trajet, parce que je devais libérer la baby-sitter au plus vite
  • Je lavais vite mon fils, lui donnait vite à manger et le couchais vite. Vite, vite, vite, c’était tout ce que j’avais en tête !
  • Mon mari rentrait et on profitait d’une “longue” soirée (2 heures à tout casser, parce qu’on était vannés)

Vie de rêve !

J’ai donc décidé de créer mon entreprise dans le but de passer plus de temps avec ma famille. Mais, au fil des années, j’ai vécu une situation ironique. J’avais créé mon entreprise, mais j’étais tellement stressée, j’avais tellement dans l’idée que je devais tout faire, tout de suite que, pour avoir une entreprise à succès il fallait être constamment occupée, … Que je n’étais ni présente pour mes enfants, ni plus libre qu’en étant salariée…

Grosse déconvenue !

J’étais à la maison, mais je n’avais pas plus de temps !

J’ai donc pris le taureau par les cornes (haha) et j’ai mis en place des systèmes et fais des choix pour avoir une entreprise plus organisée, plus simple et enfin pouvoir me dire “aujourd’hui mon cerveau est dans la brume je pars en forêt”, sans stresser comme une malade.

Je te détaille les étapes :

 

Etape 1 : tu décides de tes priorités dans la vie et dans ton entreprise

J’ai beau me raconter l’inverse, lire des conseils, mon entreprise est étroitement liée à ma vie perso. Et en fait, je ne veux pas qu’il en soit autrement, parce que le fait de pouvoir jongler me permet d’être plus efficace et c’est ce que j’aime.

Si, comme c’était mon cas avant, ta meilleure excuse est “je n’ai pas le temps”, je vais partager avec toi ce que ma coach m’a dit. C’est faux ! En réalité, c’est une question de priorité. Fais ce qui est important pour toi et tes objectifs et pour le reste tu peux dire que tu n’as pas le temps. Franchement, quand je regarde les choses en face, si je ne fais le ménage que le week-end, ce n’est pas parce que je n’ai pas le temps, c’est juste que j’ai autre chose à faire… Faire le ménage en semaine, n’est pas ma priorité.

Et je peux t’assurer qu’une fois que j’ai compris cela, ça m’a fait un bien fou. Parce qu’en assumant le fait que c’est une question de choix, je ne me sens plus dépossédée de mon temps. Je reprends le pouvoir !

La frustration que tu ressens parfois, vient plus du fait que tu n’as pas consacré de temps à tes priorités, mais à des choses secondaires.

Alors, dis-moi :

Qu’est-ce qui compte le plus pour toi ? Quelle est ta priorité en ce moment ? Quel est l’ordre de ces priorités ?

Je ne vais pas te donner un nombre de priorité à avoir, cela dépend de beaucoup de choses et c’est très personnel à chacun. Pour te donner un exemple, actuellement mes priorités sont :

  1. Ma famille
  2. Mon entreprise
  3. Mon bien-être mental et physique
  4. Améliorer ma maison

Evidemment, tu dois être réaliste, tu ne peux pas tout gérer de front. Il faut que tu lâches du lest.

Maintenant que tu as ta liste de priorités, tu te dis peut-être que tout ça est encore très flou… Concrètement, comment est-ce que cela se traduit dans ton quotidien ?

Pour te donner un exemple, je te partage ce que je fais :

Je ne travaille JAMAIS le week-end, parce que c’est un temps que je consacre à ma famille. De la même manière je m’interdis de travailler au-delà de 19h.

4 fois par semaine minimum je fais du sport dont 2 sorties trail en forêt. Parfois, je me dis qu’il faut que je finisse cet article de blog et puis non, parce qu’avoir un esprit sain fait parti de mes priorités et finir cet article de blog n’est pas vital pour mon entreprise.

Voilà, en gros, comment je fonctionne.

Je m’organise et je prends des décisions en fonction de mes priorités. Bien sûr, comme j’aime à le dire, rien n’est figé tes priorités d’aujourd’hui ne seront pas nécessairement les mêmes dans un mois.

Tu sais quel est le piège qu’il faut absolument éviter, lorsque tu choisis tes priorités ? Il faut absolument que tu te détaches du regard des autres. Même si personne ne lira jamais ta liste, on est “conditionnés” à considérer que certaines choses doivent être tes priorités. Tu es une maman ? Tes enfants doivent être ta top priorité. Bah pas forcément, et ça ne veut pas dire que tu es une mauvaise maman. Tu es chef d’entreprise ? Ton entreprise est ta priorité absolue. Non plus, pour ma part ce n’est pas le cas. J’aime mon entreprise, mais je ne me réalise pas à travers elle… Et c’est très bien comme ça.

Une fois que ta liste est faite, il ne te reste plus qu’à organiser ta vie, ton temps, ton énergie et ton argent autour des tes priorités. De cette façon, tu auras une vie plus en phase avec tes aspirations et si quelqu’un te juge par rapport à ça, c’est son problème, pas le tien.

 

Etape 2 : tes horaires

Il y a des jours où j’ai l’impression d’avoir passé une journée inutile. Cette impression de ne rien avoir accompli qui compte réellement pour moi ou qui fasse une différence pour mon entreprise. Parfois, j’ai la sensation d’avoir été dépossédée de mon temps et je déteste ça, c’est vraiment hyper frustrant.

Pour moi, ce n’est pas positif si je suis incapable d’être totalement libre durant mes week-end ou si je suis dérangée en soirée. Parce que ça empiète sur mon temps de famille qui est je te le rappelle, ma priorité.

Je t’invite donc à te poser également la question fatidique qui m’a permis de mettre de l’ordre dans tout ça :

  • Qu’est-ce qui te déplaît dans ton emploi du temps ?
  • Quelles sont les activités que tu veux absolument faire dans ta journée ?

A partir de tes réponses, crée ton nouveau planning. Un emploi du temps qui te donnera la sensation d’être libre, t’apportera plus de joie et de satisfaction.

En ce qui me concerne, j’aime avoir des journées complètes sans rendez-vous, durant lesquelles je peux tranquillement travailler sur des projets clients, mon entreprise ou même décider de ne pas travailler du tout. Mais cela est plus difficile si tu es toujours dérangé par un appel, une alerte, …

J’ai donc attribué des jours dans la semaine aux projets et d’autres aux rdv. Je n’ai pas non plus, choisis mes journées au hasard, j’ai fait cela en fonction du type d’énergie que j’ai certains jours de la semaine.

 

Etape 3 : demande-toi ce qui t’apporte réellement de la joie ou du stress dans ton entreprise

Cette étape fait peur. D’une part, parce que pour beaucoup, il est admis qu’être chef d’entreprise soit stressant, d’autre part, parce qu’elle nous met face à une décision. Bah oui, une fois que tu mets le doigt sur ce qui te stresse, tu fais quoi ?

Pour ma part, je suis une femme extrêmement sensible au stress. Mon corps réagit tout de suite quand je traverse une période stressante.

L’idée, dans un premier temps, est de faire la lumière sur ce qui te procure de la joie et du plaisir dans ton entreprise et de faire la même chose pour ce qui t’angoisse et te gonfle.

Tous les ans, je prends le temps de réfléchir à la vie de mes rêves et à mon entreprise idéale. Une partie importante de ce processus consiste à être à l’écoute de mes sensations, lorsque j’évoque les différents pans de mon activité.

Voici des questions auxquelles je t’invite à répondre :

  • Qu’est-ce que tu as aimé cette année ? Qu’est-ce que tu as vraiment apprécié dans ton entreprise ? Quel travail te rend heureux et te donne un sentiment d’accomplissement ?
  • Sur quoi as-tu détesté travailler cette année ? Que détestes-tu particulièrement faire dans ton entreprise ? Qu’est-ce qui t’a particulièrement déçu ou dérangé dans ton entreprise ?

Accepte tes réponses sans jugement. Si tu t’aperçois qu’un produit ou qu’un service t’apporte plus de stress de que de joie, tu en as le droit.

Si ton offre signature ne te fait plus vibrer, ce n’est pas dramatique. Tu dois simplement trouver une solution.

Mais après tout, ce n’est peut-être pas ton offre qui ne te plaît plus, mais la façon dont tu la livres.

Par exemple, si tes projets clients trainent toujours en longueur et que cela te crée du stress car tu ne sais pas trop où tu en es et si tu es en mesure d’accepter ou non de nouveaux clients.  Peut-être que ce n’est pas ton offre en elle-même qui te dérange mais ton mode de fonctionnement qui te fait perdre du temps.

Peu importe ce qui te déplaît, tu as le pouvoir de changer cela.

Par exemple si tes projets débordent systématiquement, tu peux cadrer davantage les échanges ou encore, te baser sur les délais et non les résultats.

Si les échanges d’emails t’ennuient privilégie les sessions vidéos

Si faire le montage de tes vidéos t’horripile, délègue.

Peut-être que c’est la structure de tes offres qui te stressent. Si tu as plein d’offres, il se peut que tu te sentes perdue ! Quoi promouvoir, quand, comment ? Et si en plus tu as des cibles différentes, alors là, ça devient compliqué… Si tu es dans cette situation, je te propose de mettre ton énergie dans une offre, un client, qui te plaisent et t’apportent beaucoup de satisfaction.

Et si tu te dis qu’avoir une seule offre, c’est peut-être fermer la porte à des demandes un peu plus spécifiques sur lesquelles tu aimerais tout de même travailler, détrompe-toi. Attirer par ton énergie et ton univers, les personnes qui veulent travailler avec toi, mais dont les demandes sortent un peu du cadre, te contacteront malgré tout. C’est ce que je vis !

Comme je te l’ai dit plus haut, ma top priorité est ma famille, j’ai donc toujours fait en sorte que mon entreprise ne m’envahisse pas. Avant d’assumer pleinement ce choix, j’étais un peu complexée par ces entrepreneurs qui clament avec fiertés être sous l’eau, débordés de clients. Je me demandais ce que je faisais de mal… Je pensais que mon entreprise marchait moins bien que la leur… J’avais l’impression d’être une fainéante. En fait, ce n’est pas le cas. Déjà être sous l’eau n’est pas du tout synonyme de réussite (je l’ai su par la suite) et puis ensuite, il faut que tu penses à la façon dont tu veux vivre. C’est ça l’important !

J’aime la liberté, la joie, le calme. Je crée mon entreprise et je m’organise en conséquence. Je suis au commande de mon entreprise et je ne suis pas soumise à son rythme, ses impératifs.

Maintenant qu’on a pointé du doigt les choses pénibles qui se trouvent dans ton entreprise (et qu’on a vu comment t’en débarrasser), tu peux enfin te concentrer sur ce qui t’apporte de la joie.

 

Etape 4 : ça se passe comment avec tes outils ?

Sur le web, tu as plein d’outils qui sont là pour te faciliter la vie. Le problème, c’est que bien souvent tu te retrouves avec des outils qui font double emploi ou ne te correspondent pas… Conséquence, tu perds de l’argent, du temps et c’est le bazar le plus complet.

C’est l’occasion de faire un vrai bilan. Regarde chacun des outils que tu utilises (logiciels, programmes, agenda physique, …) et demande-toi si tu en as vraiment l’utilité.

Comment organises-tu et stockes-tu tes fichiers ?

Quel outil utilises-tu pour t’organiser ? Est-ce bien adapté à ta situation ?

Payes-tu pour Zoom alors que tu ne fais jamais de webinaire et uniquement des rencontres individuelles ?

Utilises-tu un outil d’emailing, alors que ta plateforme d’hébergement de formation te proposes un outil similaire ?

Il y a quelques semaines, j’ai pris le temps de faire le point avec une cliente concernant les outils qu’elle utilise et on s’est aperçues qu’elle avait déjà tout pour sa formation, ses entonnoirs de vente et ses pages de ventes. Il n’y avait plus qu’à créer et vendre. Si on n’avait pas pris le temps de faire cette analyse, elle aurait payé pour un énième outil qui aurait fait doublon.

Voici les questions auxquelles je t’invite à répondre :

  • Quels outils utilises-tu ? Sont-ils bien nécessaire ? Peux-tu optimiser tout cela ?

 

Etape 5 : il est temps de mettre en place tes processus pour améliorer ton entreprise

Voilà l’aboutissement de toutes ces étapes.

Une fois les processus en place, tu travailleras plus efficacement et seras donc plus productive !

Fini le travail en urgence. Plus jamais tu n’oublieras d’envoyer une proposition à un client.

Pour créer tes processus c’est simple, mais ça demande un peu de temps. Il faut simplement que tu prennes chaque action récurrente que tu réalises dans ton entreprise et que tu la découpes en tâches. C’est un peu comme une recette de cuisine en fait, donc bien évidemment, tu ne passes pas à la tâche suivante tant que la précédente n’est pas terminée.

J’ai créé tout mes processus dans Asana, j’ai fait des templates que je duplique et planifie chaque fois que j’ai un nouveau projet. J’ai un process pour le blog, les réseaux sociaux, la création d’un site, une formation, mes bilans mensuels, …

C’est à toi maintenant ! Liste toutes les actions que tu as à réaliser et liste toutes les tâches que cela implique. Conserve tout cela dans un même endroit.

Crois-moi, cela te fera gagner tu temps, tu pourras passer à l’action, sans avoir besoin de rassembler tes idées avant.

 

Les processus améliorent vraiment ta productivité et permet toujours de t’améliorer et d’améliorer le fonctionnement de ton entreprise. Et cerise sur le gâteau, quand vient le moment de déléguer, tout est prêt.