Devriez-vous vous concentrer sur vos réseaux sociaux ou votre newsletter ?

Devriez-vous vous concentrer sur vos réseaux sociaux ou votre newsletter ?

 

Les réseaux sociaux sont des outils formidables. Ils vous aident à échanger avec d’autres entrepreneurs, avec vos prospects, et ils vous permettent d’améliorer votre visibilité, notamment si vous êtes sur plusieurs réseaux.

Il y a tellement de choix… Facebook, Pinterest, Twitter, Instagram, Google+, LinkedIn,… et d’autres encore. Alors, franchement, pourquoi ne pas s’en contenter et oublier la newsletter ?

 

Laissez-moi vous répondre en un seul mot : LA CONVERSION

La conversion, c’est vraiment le point faible des réseaux sociaux.

Quelle conversion souhaitez-vous ?

Pourquoi devriez-vous faire attention à cela ?

Les posts, les tweets ont une durée de vie très courte et l’actualisation des murs et autres fils d’actualités se fait à toute vitesse. Il est donc impossible pour votre “communauté”, de tout voir et de suivre. Il est difficile de sortir du lot sur les réseaux, par conséquent, il est aussi très facile pour les internautes de vous oublier. Ce qui est embêtant aussi, c’est que, même si vous avez définit votre client idéal, il est ardu de personnaliser la relation sur les réseaux. Il est impossible d’avoir une publication du type “Audrey, regarde mes dernières nouveautés !”

En revanche, vous pouvez avoir ce degré de personnalisation avec les emails, ce qui vous donne l’opportunité de nouer une relation avec vos abonnés.

En plus, CHAQUE personne qui vous “confie” son email est intéressée par le contenu que vous proposez. Les convertir en clients sera donc plus facile. Elles sont plus susceptibles de travailler avec vous, ou d’acheter vos produits, parce qu’elles aiment ce que vous faites et qu’ils en veulent plus. Elles vous ont donné leur adresse e-mail parce que vous les avez intéressés. Si elles ont pris le temps de remplir votre formulaire d’inscription, elles ont accompli une partie du chemin.

N’oubliez pas que chaque conversion vous rapproche un peu plus de votre objectif de chiffre d’affaires. Ainsi, si vous voulez développer votre chiffre d’affaires, vous devriez vous concentrer sur vos conversions et par extension sur votre liste d’abonnés.

 

Voyons 4 infos pour vous permettre de faire le bon choix entre réseaux sociaux et newsletter

#1. Nombre d’utilisateurs

Les utilisateurs d’emails sont plus nombreux que les utilisateurs des réseaux sociaux. Oui, vous avez bien lu ! L’email compte 3 fois plus de comptes d’utilisateurs que Facebook et Twitter réunis (La source)

# 2. Le degrés de conversion

Qu’en est-il des statistiques de conversion ? Quelles ventes peut-on espérer avec les emails ou les réseaux ? Selon une étude ExactTarget :

  • 66% des personnes ont effectué un achat à la suite d’une campagne de courrier électronique.
  • 20% des personnes ont effectué un achat à la suite d’une campagne sur Facebook.
  • 6% des personnes ont effectué un achat à la suite d’une campagne sur Twitter.
  • 4% des personnes ont effectué un achat à la suite d’une campagne sur LinkedIn.

Même si vous combinez toutes les statistiques des réseaux sociaux ci-dessus, on est encore bien loin des résultats de la campagne d’emailing. (Remarque: ceci ne provient que d’une seule étude)

# 3. Préférence des internautes

Et que dites-vous de cela, 77% des personnes interrogées ont déclaré préférer recevoir des campagnes marketing par email.

# 4. Portée réelle

Qu’en est-il de l’exposition, la portée ?

Combien de personnes voient vos publications sur les réseaux sociaux ?

Combien de personnes voient vos emails ?

Les internautes ont beaucoup plus de publications sur les réseaux sociaux que d’emails. Il existe des millions de mises à jour sur les réseaux sociaux… votre cible reçoit-elle autant d’emails par jour ?

Mais ce chiffre ne sert à rien, si on ne tient pas compte de la portée. Elle joue un rôle important dans les conversions. Voyons cela de plus près…

En moyenne :

  • 5% de vos abonnés Twitter verront votre tweet.
  • 6% de vos fans sur Facebook verront votre message.
  • 20% à 40% des abonnés à votre newsletter ouvriront vos emails.  (Ce nombre dépend de votre secteur, mais même à 20%, c’est 4 fois plus efficace que les réseaux sociaux)

Et maintenant ? Devez-vous abandonner tous vos réseaux ? NON !

 

Combinez les réseaux sociaux + la newsletter

Obtenez le meilleur des deux.

Associez l’engagement sur les réseaux sociaux avec le pouvoir des emails !

Tirez parti de la visibilité offerte par les médias sociaux… et incitez les gens à s’inscrire à votre newsletter.

Votre présence sur les réseaux permet à votre cible de vous TROUVER, ce qui est une première étape. Votre newsletter ne peut pas faire cela. En revanche, elle peut vous aider à personnaliser votre marketing et à augmenter vos conversions.