Comment m’organiser pour partager plusieurs fois mon contenu sur les réseaux sociaux ?

A quelle fréquence publier sur les réseaux sociaux, comment ne pas se mélanger les pinceaux et ennuyer nos abonnés ? Voici quelques étapes pour vous aider !

 

Dans mon précédent article, je vous proposais de poster plusieurs fois vos articles de blog professionnel pour augmenter le nombre de vous visiteurs. Maintenant, ce qui peut être bloquant, c’est l’organisation que cela peut vous demander. À quelle fréquence publier, comment ne pas se mélanger les pinceaux et ennuyer nos abonnés ? Voici quelques étapes pour vous aider à publier plusieurs fois sur les réseaux sociaux !

 

Première étape pour publier sur les réseaux sociaux : établir votre calendrier

Pour commencer à partager votre contenu plus d’une fois sur les réseaux sociaux, vous devez établir un calendrier simple qui vous fournira les grandes lignes. A quelle fréquence souhaitez-vous partager votre contenu pour chacun des réseaux. Avec ce calendrier, vous aborderez les questions suivantes :

  • Combien de fois, puis-je partager sur ce réseau ? Qu’est-ce qui est acceptable ?
  • Quel est le meilleur moment de la journée ?
  • Pendant combien de temps mon contenu sera-t-il suffisamment d’actualité pour être partagé ?
  • Combien de temps dois-je attendre entre chaque publication ?
  • Comment introduire de la variété dans mon calendrier (rythme, type de poste, thème, …)

Soyez vraiment attentif à la fréquence de vos envois. En effet, envoyer tous vos messages d’un seul coup une fois tous les trimestres ne sera pas efficace.

Maintenant, il faut parler de la planification de vos messages en tant que telle. A quel moment envoyer vos messages pour que ceux-ci vous aident à obtenir plus de trafic vers votre site web ? Voici un exemple de ce que votre programmation pourrait être :

 

formation Twitter formation facebook GOOGLE+ PINTEREST
Au moment de
la publication de votre article
2 heures après
votre publication
Le jour suivant
La semaine suivante
Le mois suivant
Deux mois après

Dans cet exemple, vous pouvez voir que le contenu est très fréquemment partagé sur Twitter et un peu moins sur Facebook et Google+. Pour Pinterest, le contenu n’est partagé qu’une seule fois.

Votre décision doit être prise en fonction des us et coutumes de chaque réseau et de votre sentiment personnel. Ainsi, votre calendrier doit vous convenir et convenir à vos abonnés. Vous pouvez également faire quelques tests pour voir quel planning fonctionne le mieux.

 

Deuxième étape : ne partagez jamais le même message deux fois sur les réseaux sociaux

Cette étape est importante car cela va vraiment vous différencier des personnes qui postent à tout va sans penser à leurs abonnés et sans avoir réfléchi à leur stratégie.

Pour beaucoup d’entre-nous, lorsque nous partageons un article sur les médias sociaux, nous incluons le titre de l’article, un lien et parfois des hashtags. C’est une bonne chose, mais seulement pour la première diffusion, parce que si vous faites un copier/coller de ce message à chaque diffusion, cela peut devenir lassant.

La meilleure stratégie consiste varier vos messages. Vous pouvez poser des questions, citer une phrase importante de votre article… Voici ce que cela pourrait donner :

 

1ère publication Le titre de votre article + le lien + un hashtag (éventuellement)
2ème publication Posez une question à laquelle votre article répond et qui incite à l’engagement  + le lien
3ème publication Tirez une phrase de votre article et transformez-le en conseil + lien
4ème publication Partagez un chiffre-clé, un fait + lien
5ème publication Postez un teasing + lien

Dans cet exemple, chaque publication est, à sa façon, unique en alternant question, partage.

Cette astuce simple prend du temps à mettre en place, mais ajoute beaucoup de variété à vos publications et c’est un excellent moyen d’engager vos abonnés.

L’autre avantage de cette technique est que vous pouvez essayer vos nouvelles idées de titre sur vos abonnés.

 

Troisième étape : optimisez votre contenu pour chaque réseau

Voici l’étape que je laisse le plus souvent de côté et c’est un tort !
Nous savons tous que chaque réseau social affiche les images et les textes différemment. Mais, sommes-nous si nombreux que cela à y prêter vraiment attention ? Une façon d’ajouter un peu de variété et de la valeur à vos messages est de profiter des points forts de chaque réseau social.

Par exemple,  Google+ permet d’ajouter des listes avec des puces, du texte en gras… Un autre exemple est la façon dont Twitter affiche les images. Les messages qui incluent les images sont beaucoup plus visibles que les messages qui n’en ont pas.

Voilà un moyen simple de se faire davantage remarquer et d’obtenir quelques clics supplémentaires !

 

Quatrième étape : suivez vos résultats

C’est toujours la même chose quand vous essayez une nouvelle pratique, il faut en suivre les retombées pour pouvoir évaluer l’efficacité de vos actions.
Voici quelques points de vigilance :

  • Une diminution ou une augmentation de l’activité de vos abonnés. Testez différents horaires et voyez ce qui est le plus adapté à vos abonnés.
  • Les réactions négatives de votre auditoire. Certains utilisateurs pourraient remarquer que vous postez plusieurs votre contenu et le commenter. Prenez cela en compte, mais faites bien la balance entre les retours positifs et les retours négatifs. Une plainte ne doit pas vous faire oublier une augmentation d’engagement ou de trafic !
  • L’intérêt de vos abonnés pour vos publications s’estompe peu à peu. Regardez vos clics pour vous assurer que ce n’est pas le cas.

Pour conclure, je dirai que cette méthode peut être efficace si vous restez à l’écoute de vos lecteurs. Surveillez leur réaction et adaptez-vous. Ainsi, l’objectif n’est pas de vous transformer en spammeur, mais bien de permettre au plus grand nombre de vos abonnés de lire votre prose ;-).