3 façons de saboter tes ventes

Comment éviter de saboter ton prochain lancement ? Je te donne des conseils pour ne plus commettre des erreurs qui limitent tes ventes.

 

Je pense ne pas prendre trop de risque, si je parie que la première fois que tu as dû vendre ton travail (prestations, produits, …) tu t’es demandé de quelle façon tu allais bien pouvoir attirer des personnes intéressées et heureuses à l’idée d’acheter.

Après avoir arpenter les sombres couloirs de Google, tu t’es retrouvé à télécharger des checklists, à visionner des ateliers et au final tu as retenu que pour vendre, il était essentiel de convaincre tes futurs clients que tes offres leur feraient gagner du temps ou de l’argent…

Ce n’est pas une erreur en soi, le temps et l’argent font parti des principales préoccupations des gens. Tu pourras probablement vendre avec ces arguments, mais le problème, c’est que tu vas te limiter. Bah oui, soyons honnête, tout le monde promet plus de temps ou d’argent, d’une façon ou une autre. Alors comment faire pour te démarquer et obtenir de meilleurs résultats ?

Du coup, j’ai bien envie de te challenger… Qu’est-ce que ton offre a de plus à offrir ? Tes clients ne travaillent pas avec toi uniquement parce que tu leur proposes de gagner du temps de et de l’argent. Je suis certaine qu’il y a autre chose de plus fort et de plus profond. Je te donne des exemples :

  • Parce que ton offre a permis à tes clients de résoudre se fichu problème, ils peuvent enfin vivre des week-ends sans stress, passer du temps de qualité avec leurs enfants
  • L’objet de déco que tu vends, donne à ton client l’envie de recevoir davantage chez lui, de vivre des moments de partage
  • Grâce à toi, tes clients savent exactement quoi faire pour atteindre leurs objectifs et ils sont chaque jour plein d’entrain et plus alignés

Ne pas travailler en profondeur sur les bénéfices de ton offre et y aller avec des arguments bateaux, voici la première forme de sabotage… Il en existe 3 autres que je vais m’empresser de partager avec toi !

 

 

1 | Ne pas valoriser ton offre

C’est stressant de vendre, souvent il y a la peur de décevoir… Alors pour éviter toute déception, il est tentant de sous-estimer la portée de ce que l’on vend et de ne pas trop en promettre. C’est un problème de confiance, qu’il est important de travailler. Comment donner envie à des personnes de travailler avec toi si tu ne semble pas totalement convaincu des résultats ? C’est compliqué…

Ne reste pas en surface, approfondi pour découvrir et partager la réelle valeur de ton offre. Pour cela, tu peux :

  • Tourne-toi vers les témoignages que tu as reçus et soit attentif à tout ce qui évoque une transformation. “Maintenant, je peux…”, “Je sens…”, “Je sui…”
  • Tu as des clients, mais pas encore de témoignages ? Il est temps de récolter 😉 Envoie un questionnaire
  • Ton offre est toute nouvelle ? Alors, je te propose la solution du bêta-test

 

2 | Mettre ton marketing de côté par manque de temps

Alors ça, je peux t’en parler en toute connaissance, c’est mon gros problème !

On a toujours mieux à faire que de créer du contenu, de préparer des stratégies de lancement, surtout quand on n’aime ni vendre, ni se mettre en avant… Toutes les excuses sont bonnes pour ne pas contacter ce futur partenaire, faire cette série de lives ou ce webinaire… Et c’est comme ça qu’on ne vend pas tout court, ou qu’on utilise des arguments lisses du type “gagne du temps” et “gagne plus d’argent”.

Pour éviter cela, je te propose de :

  • te donner de l’espace. Dans ton agenda, bloque-toi des temps de vide. Souvent on se sent valorisé d’avoir un agenda plein à craquer, mais c’est tout sauf une bonne idée.
  • brainstormer avec un autre entrepreneur afin de trouver les mots qui te permettront d’exprimer la valeur profonde de ton offre
  • déléguer et d’automatiser ce qui peut l’être

 

3 | Être aveuglée par la passion

C’est bien d’être passionnée, mais il y a des limites 🙂

Parfois tu es tellement convaincue que ton idée est géniale, que tu proposes enfin la solution que tout le monde attendait, que tu en oublies de vendre.

“Cette offre-là madame, elle va se vendre comme des petits pains”

Il est essentiel d’être réaliste et d’avoir du recul. Avoir des retours de ta cible, te permettra d’être plus réaliste et de t’appuyer sur des données concrètes pour vendre ton offre.

  • Questionne tes clients potentiels sur ce qu’ils veulent/attendent d’une offre comme la tienne. Connais-tu suffisamment leur problématique ?
  • Regarde comment ça se passe du côté de la concurrence. Y a-t-il des offres similaires à ce que tu souhaites faire ?
  • N’étale pas ton savoir, cherche vraiment à résoudre des problèmes. Ne crée par des offres parce que tu veux partager tes connaissances sur tel ou tel sujet, mais parce que tu veux donner des solutions à tes clients.

 

A toi de jouer maintenant !